Technique: 42r (plaquage) appliqué à l’épée longue = 21r!

SOURCE

21r

Item ein gucz stuck fur einen starcken man wenn du mit ainem an pinczt an das swert so thu als welstu im in das angesicht winden und stoss mit deinem creucz vast an sein swert und var hoch auf und lass dann dein swert vallen uber dein haupt und vall im unden um paid fus als hie gemalt stet so wurfstu in

Ainsi, une bonne pièce pour un homme fort : lorsque tu engages à l’épée avec quelqu’un, alors fais comme si tu voulais lui volter au visage, et percute vite son épée avec ta croix en remontant bien ; laisse ensuite choir ton épée par-dessus ton chef et tombe lui dessous à ses deux pieds comme dessiné ici ; ainsi peux-tu le jeter à terre.

INTERPRÉTATION

(travaillant sur un sol dur, nous n’avons pas porté la pièce jusqu’au bout…)

Le jeu à l’épée longue comprend plusieurs distances de travail: l’approche, le jeu au fer et la lutte (aux bras et au corps)…on sera donc amené à s’y immiscer de temps à autre!

On a vu récemment les plaquages dans la partie lutte du Codex Wallerstein (folio 42r). Cette pièce se retrouve dans la section consacrée à l’épée longue dans le folio 21r et nous permet d’aborder un des premiers ponts entre cette discipline et la lutte pure.

On remarque que le principe de la pièce est rigoureusement identique à sa sœur en lutte: menace en haut (pour y focaliser l’attention de l’adversaire) puis changement de niveau et on fonce vers les jambes.

Décomposition (A fait le pièce, B est le partenaire):

  • A fait un winden pour porter une menace en haut à B et l’obliger à réagir,
  • B réagit en voulant prévenir le winden soit en bloquant simplement (comme dans la vidéo du PEAMHE, cf. plus bas), soit en portant lui même un winden sur celui de A,
  • A pendant le winden de B éloigne la menace en percutant la lame sur le coté avec ses quillons tout en effectuant son entrée en lutte (comme dans la vidéo du PEAMHE, cf. plus bas) OU A pendant le winden de B lâche son épée de sa main droite puis passe en dessous en l’écartant légèrement sur le coté pour éviter la menace tout en donnant le moins de sensation tactile possible à l’adversaire (comme dans la vidéo ci-dessus),
  • B dans son winden n’a pas le temps de réagir sur l’entrée en lutte dynamique de A.

A noter qu’en variante du plaquage, on peut faire une entrée vers une ceinture arrière ou un durchlauffen (comme en deuxième partie de la vidéo). Dans ce cas bien penser au contrôle du bras armé de l’adversaire, ici je pousse avec ma tête sur le haut de son épaule pour bloquer légèrement le bras et le faire se pencher un peu en avant afin de faciliter la suite (19v par ex.).

EXERCICE

Un bon exercice pour travailler cette pièce: A fait un winden, B fait un contre-winden. De temps en temps B laisse A effectuer son winden jusqu’au bout afin que son geste soit juste. De temps en temps A, sur le contre-winden de B, effectue le plaquage. De cette façon, A travaille winden et plaquage et B travail contre-winden, les deux donnant de justes sensations à l’autre.

ASSAUT

En assaut ça peut donner ça @1:01 et juste apres @1:08:

VIDÉOS DU PEAMHE

Nous avions mis en ligne toutes les pièces d’épée longue du Codex Wallerstein, même si quelques pièces mériteraient une mise à jour, les vidéos restent utiles. On peut y voir le canon de la pièce 21r dans la troisième vidéo @3:43.

Bonne pratique,

Alexander

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :