Archive | octobre 2012

Technique: 19v (twirch/traverse partie 2)

SOURCE

Item die drit twirch treib also wen dw mit ainem in den armen ringst so prich mit ainem armen auß vnd gee mit dem selben armen vnd fuß durch seinen armen vnd halt dich vast fürsich vnd halt seinem armen starck mit paiden henden vnd ker dich von im als hye gemalt stett so wurfstu in auff den rucken das get zw paiden seitten doch so denck dastu mit einem grossen stosß hin ein treczt das er dich nit zw ruck werffen mög

Item, la troisième traverse : exécute-la lorsque tu es en train de lutter aux bras. Libère un bras et va avec le même bras et pied à travers ses bras ; tiens-toi fermement vers l’avant et maintiens son bras avec force à l’aide des deux mains, puis détourne-toi de lui comme dessiné ici. Ainsi le projettes-tu sur le dos. Pense bien à avancer en le percutant violemment, pour éviter qu’il ne te fasse une contre-projection.

INTERPRETATION

Nous avons eu du mal à décrypter le fait qu’il faille tenir le bras de l’adversaire à l’aide des deux mains. Finalement, la nécessité d’aller placer son pied rapidement derrière son pied arrière sans qu’il ne recule m’a fait penser qu’il faudrait que mon adversaire soit le plus rapidement collé à moi (ça correspond bien également au « Pense bien à avancer en le percutant violemment,… »). Pour cela, j’ai pensé à un arm-drag pour écarter les bras de mon adversaire et le coller à moi. Il s’agit du mouvement que je fais avec mes bras dans la vidéo.

Dans un premier temps je me place de façon à ce que mon bras gauche soit à l’extérieur et mon bras droit à l’intérieur. Puis je viens simultanément placer ma main gauche sur son poignet droit et libérer mon bras droit (s’il est à l’intérieur c’est facile) pour venir mettre ma main derrière son triceps à proximité du coude. Successivement je viens libérer le grip qu’il pourrait avoir avec sa main droite sur mon bras, épaule, cou, etc. et faire passer sa main devant mon buste de l’autre coté en m’aidant de ma main droite qui va tirer le bras (avec force) de mon coté gauche (en somme je fais venir mon coude droit sur mon flanc). La main gauche guide son bras, le bras droit le fait partir sur le coté.

Lors de ce mouvement, pendant que je tire son bras droit à l’aide du mien, j’avance vers lui en le percutant de mon épaule droite. Donc je le tire à moi et avance vers lui en même temps. Juste après la percussion, je libère mon bras droit qui va venir chercher son flanc gauche comme montré sur l’image du manuscrit. A la fin de ce mouvement, mon pied droit se pose derrière le pied gauche de mon adversaire.

Après cela mon mouvement vers l’avant continue (pour rattraper mon pied, parti seul vers l’avant!) ceci fait chuter mon adversaire qui va simplement trébucher sur l’obstacle que constitue mon pied droit.

Au passage, cet arm-drag peut être utilisé pour préparer des techniques comme 16r ou pour passer dans le dos de l’adversaire. Vous pouvez taper arm-drag sur Youtube pour trouver des tonnes de vidéos de lutte et de jbb en parlant.

Bonne pratique,

Alexander

Publicités

Séance d’échange avec Artes Belli

En juin, lors du premier rassemblement du PANAMHE (groupement des clubs parisiens d’AMHE), j’ai pu échanger avec Christophe (ancien pratiquant de judo et de jujutsu) et Jean-Marc (4e dan de Karate Shotokan) d’Artes Belli.

Grâce à leur expérience martiale, ils ont pu apporter un éclairage sur quelques pièces qui me posaient problème.

Avec Christophe, nous avons parlé d’une traverse (twirch, comme le zwerch de l’épée longue) présenté au folio 18v du Codex Wallerstein.

Tandis que nous avons parlé frappes avec Jean-Marc: 64v, une pièce dans laquelle on contre une frappe du poing pour venir faire tomber l’adversaire en traverse et 68v où il s’agit de contrer une frappe du poing pour frapper l’aisselle du bras ayant servi à frapper pour déséquilibrer l’adversaire avant de le faire tomber (en l’enchainant avec une nouvelle frappe par ex.).

SOURCE

18v

https://luttemed.files.wordpress.com/2012/03/18v.jpg

Item dy ander hüf treib also wen dw mit ainem ringst in denn armen so prich im auß mit dem rechten armen vnd var im durch sein rn tencks ügssen vnd tritt mit deinem rechten füsß im hinter seinen rechten fusß alz hie gemalt stet vnd halt in dy weill vest pey dem te.rechten elpogen vnd denck dastu dich vast fürsich senckst am hin ein springen das er dich nit zw ruck stosß das treib zw paiden seiten dar nach vnd er stett

Item, une autre projection à la hanche : si tu luttes aux bras avec un homme, alors libère-toi de lui avec ton bras droit, passe sous son épaule gauche [droite], et marche derrière son pied droit avec ton pied droit comme il est dessiné ici. Pendant ce temps tiens-le fermement au coude droit et pense bien à te baisser en sautant dedans afin qu’il ne te percute pas vers l’arrière. Exécute cela des deux côté.

64v

Item mer ein stuck so dich ainer also in das maul will slachen so var mit der rechten rechten hant auf als vor vnd trit mit dem rechten fuß hinder seinen tencken vnd würf in über das knie als hie gmalt stet so magstu im auch ein mord stuck thün

Item, encore une pièce. Si untel veut te frapper dans la gueule, alors lève ta main droite comme précédemment et marche avec ton pied droit derrière son gauche et projette-le par-dessus le genou comme dessiné ici. Tu peux également lui faire un coup mortel.

68v

Item mer ein stuck so dich ainer also mit der feüst slachen wil so slach im auch nach seiner rechten feüst mit deiner tencken von aussen zu vnd trit mit deinem tencken füsß hinter seinen rechten als hie gemalt stet so würfstu in auch an den ruck als vor

Item, encore une pièce. Si untel veut te frapper avec le poing, alors frappe-le également à son poing avec ta main gauche depuis l’extérieur, et marche avec ton pied gauche derrière son droit comme dessiné ici ; ainsi le projettes-tu sur le dos comme précédemment.

INTERPRÉTATION

Concernant 18v, les différences sont notables, quand nous y avions vu principalement une technique de jambe, Christophe y voit un hancher. J’ai déjà abordé  18v dans un autre article sur ce blog. Je viens bloquer le haut du corps de mon adversaire, via son bras tenu par mes mains sur mon buste, pour le faire trébucher autour de ma cuisse en plaçant ma jambe au niveau de sa jambe arrière et en pivotant le buste (éventuellement s’incliner en pivotant).

Dans son interprétation, Christophe, dans un même mouvement, place ses mains sur le bras de l’adversaire et pivote pour lui présenter son dos tout en se baissant et se glissant sous son centre de gravité (les sources diraient dans sa balance). En faisant cela le pied du coté du bras de l’adversaire étant saisi vient se placer un peu en retrait du pied de l’adversaire. La jambe de ce pied, initialement en flexion, se tendant va ôter celle de l’adversaire et lui enlever un appui. Se faisant, les hanches remontent et l’adversaire y repose, il ne reste plus qu’à finir la projection pour mettre l’adversaire au sol.

Après cet échange je suis retourné travailler ces deux versions de la pièce, notamment pour mieux comprendre ma version initiale et en tester l’efficacité. J’en tire la conclusion que les deux versions fonctionnent (aucun doute concernant celle de Christophe!) et collent au texte, bien que l’image (dont on connait le niveau de précision…) me fasse plutôt pencher pour la version utilisant le cuisse comme pivot pour faire tomber.

Nous avions rapidement étudié les techniques de frappes lors du premier balayage des pièces du Codex Wallerstein. On peut voir nos premières idées de ces pièces vers la fin de la vidéo de cet article. J’avais du mal à visualiser une transition efficace entre le contre à la frappe et la traverse pour 64v et la frappe sous l’aisselle pour 68v. A l’époque, j’avais pensé à une solution consistant à bloquer la frappe avec le bras opposé en pivotant les hanches (un peu comme en Karate) pour ramener le bras de l’autre coté  et suivre en traverse dans le cas de 64v, ou, pour 68v, riposter avec l’autre bras en frappant sous l’aisselle de l’adversaire et poursuivre avec le premier bras…mais je trouvais trop rude et peu efficace le pivot de hanche et le fait de bloquer le coup initial avec mon avant bras de cette façon.

Jean-Marc étant 4e dan de Karate, trouve cela tout à fait naturel et sa démonstration sur moi a fini de me convaincre de lui faire entièrement confiance sur ce point! La façon d’exécuter 64v sur la vidéo ne correspond pas exactement à ce qui est écrit dans le manuscrit mais on voit facilement comment adapter le mouvement à la pièce.

Il est toujours extrêmement intéressant de pouvoir échanger avec des pratiquants d’autres arts martiaux. Ils apportent leur grille de lecture et nous permettent de voir les pièces sous des angles nouveaux, ouvrant ainsi certains verrous. Et lorsque ces pratiquants font aussi des AMHE, c’est un pur bonheur :).

Si vous êtes dans le coin de Fontainebleau, n’hésitez pas une seconde et allez vous entrainer avec Artes Belli.

Bonne pratique,

Alexander