Technique: 19v (twirch/traverse partie 2)

SOURCE

Item die drit twirch treib also wen dw mit ainem in den armen ringst so prich mit ainem armen auß vnd gee mit dem selben armen vnd fuß durch seinen armen vnd halt dich vast fürsich vnd halt seinem armen starck mit paiden henden vnd ker dich von im als hye gemalt stett so wurfstu in auff den rucken das get zw paiden seitten doch so denck dastu mit einem grossen stosß hin ein treczt das er dich nit zw ruck werffen mög

Item, la troisième traverse : exécute-la lorsque tu es en train de lutter aux bras. Libère un bras et va avec le même bras et pied à travers ses bras ; tiens-toi fermement vers l’avant et maintiens son bras avec force à l’aide des deux mains, puis détourne-toi de lui comme dessiné ici. Ainsi le projettes-tu sur le dos. Pense bien à avancer en le percutant violemment, pour éviter qu’il ne te fasse une contre-projection.

INTERPRETATION

Nous avons eu du mal à décrypter le fait qu’il faille tenir le bras de l’adversaire à l’aide des deux mains. Finalement, la nécessité d’aller placer son pied rapidement derrière son pied arrière sans qu’il ne recule m’a fait penser qu’il faudrait que mon adversaire soit le plus rapidement collé à moi (ça correspond bien également au « Pense bien à avancer en le percutant violemment,… »). Pour cela, j’ai pensé à un arm-drag pour écarter les bras de mon adversaire et le coller à moi. Il s’agit du mouvement que je fais avec mes bras dans la vidéo.

Dans un premier temps je me place de façon à ce que mon bras gauche soit à l’extérieur et mon bras droit à l’intérieur. Puis je viens simultanément placer ma main gauche sur son poignet droit et libérer mon bras droit (s’il est à l’intérieur c’est facile) pour venir mettre ma main derrière son triceps à proximité du coude. Successivement je viens libérer le grip qu’il pourrait avoir avec sa main droite sur mon bras, épaule, cou, etc. et faire passer sa main devant mon buste de l’autre coté en m’aidant de ma main droite qui va tirer le bras (avec force) de mon coté gauche (en somme je fais venir mon coude droit sur mon flanc). La main gauche guide son bras, le bras droit le fait partir sur le coté.

Lors de ce mouvement, pendant que je tire son bras droit à l’aide du mien, j’avance vers lui en le percutant de mon épaule droite. Donc je le tire à moi et avance vers lui en même temps. Juste après la percussion, je libère mon bras droit qui va venir chercher son flanc gauche comme montré sur l’image du manuscrit. A la fin de ce mouvement, mon pied droit se pose derrière le pied gauche de mon adversaire.

Après cela mon mouvement vers l’avant continue (pour rattraper mon pied, parti seul vers l’avant!) ceci fait chuter mon adversaire qui va simplement trébucher sur l’obstacle que constitue mon pied droit.

Au passage, cet arm-drag peut être utilisé pour préparer des techniques comme 16r ou pour passer dans le dos de l’adversaire. Vous pouvez taper arm-drag sur Youtube pour trouver des tonnes de vidéos de lutte et de jbb en parlant.

Bonne pratique,

Alexander

Publicités

4 responses to “Technique: 19v (twirch/traverse partie 2)”

  1. Pierre al says :

    C’est un peu mon dada ces derniers temps, puisque je rédige une note à ce sujet, mais comment en est on arrivé à « traverse » à partir de « twirch ». En admettant qu’il s’agisse d’un assimilé à « zwerchen/twerchen » et globalement au terme générique de la tradition liectenauerienne, l’apport du « travers » en tant que « traverser quelque chose » plutôt que « de travers, sur le coté » est un choix très orienté (je n’ai pas dit qu’il était faux.

    On pourrait creuser du coté de l’acception moderne de zwerchen, qui est défini par « qui est dirigé sur le coté, circule de travers, en travers, oblique ».

    Et là, je traduirais twirch, en tatonnant, par « latéral » ou « prise sur le coté », par opposition à « prise par le haut » ou « prise par le bas ».

    Mais ce n’est qu’une idée lancée comme ça. Je suis un peu maniaque des mots, ces derniers mois.

  2. Alexander says :

    Salut Pierre Al,

    Ce qui suit n’est que l’avis de l’humble amateur que je suis.

    Il s’agit en fait de la traduction de Philippe, que je conserve et complète en traduisant ce qu’il n’avait pas eu le temps de faire.

    L’interprétation des pièces me fait penser qu’il peut s’agir de travers sur le coté mais certaines pièces demandent à rentrer dans la balance de l’autre, comme celle-ci, donc plutôt traverser quelque chose (un peu comme pour les durchlauffen qu’on retrouve chez les glossateurs de Liechtenauer).

    En fait, dans le contexte du CW, je pense que c’est un terme difficile à traduire car recouvrant possiblement des notions pour lesquels on utiliserai des mots différents.

    Qu’en penses tu?

    Sinon, plutôt que traverser, penses tu qu’on pourrait utiliser entourer?

    • Pierre al says :

      Hum, entourer implique l’action d’enfermer, et on a déja un terme pour ça, « schlossringen », qui désigne cependant un concept global plus qu’une technique (le fameux régime des trois champ de vocabulaire, le voc technique, le voc descriptif et le voc commun).

      Ce qui pose une question avec « twirch » puisque le mot est presque utilisé en titulature plus qu’en description… mais là, ça demande une étude sérielle.

      Pour le lien éventuel avec « durchlauffen », j’y vois plus une notion de traverser une ligne (la fameuse ligne médiane italienne, qui passe perpendiculairement au ratio « hanche épaule » de l’adversaire pour passer de l’autre coté (pousser/menacer d’un coté ou de l’autre).

Trackbacks / Pingbacks

  1. Progression du pratiquant | A.M.H.E. - 24/02/2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :